L'histoire incroyable des tueurs de bactéries

Document vidéo

Crepu, Jean (Réalisateur)

Avant l’avènement des antibiotiques, les médecins faisaient appel à des virus phages "mangeurs de bactéries" pour guérir les infections. Sous leur allure d'atterrisseur spatial, ils constituent une alternative prometteuse face à l’antibiorésistance.

 

La communauté scientifique est unanime : d’ici 2050, la résistance aux antibiotiques causera dans le monde une mortalité plus élevée que le cancer. Dans cette course contre la montre à la recherche d’alternatives, les regards se tournent vers une ancienne pratique thérapeutique : la phagothérapie. Découverte il y a plus d’un siècle par le microbiologiste Félix d’Hérelle, elle consiste à se servir de bactériophages, ou virus phages, des prédateurs naturels des bactéries qui présentent l’avantage de préserver le microbiote par leur action spécifique. Utilisée avec succès contre la peste ou la dysenterie, la phagothérapie a sombré dans l’oubli dans les années 1940 avec l’émergence des antibiotiques à large spectre, plus adaptés à une production à grande échelle. Dans les pays de l'ancien bloc soviétique, privés d’antibiotiques par les Occidentaux pendant la guerre froide, la phagothérapie s’est imposée comme une médecine à part entière, notamment en Géorgie. En Europe et aux États-Unis, une dynamique est en marche pour réintégrer les virus phages dans la pharmacopée officielle. Mais le défi est de taille : les phages géorgiens étant jugés non conformes aux normes européennes et américaines, il s’agit de tout reprendre de zéro : la constitution de banques de phages spécifiques à chaque infection et la réalisation des études cliniques à grande échelle.

Résultats prometteurs
De l’Institut Eliava àTbilissi, en Géorgie, où, perpétuant l’héritage de Félix d’Hérelle, on soigne chaque année des patients venus du monde entier à l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon, engagé dans des tests de phagothérapie aux résultats prometteurs en passant par les études de l’Institut Rockefeller à New York, ce documentaire se penche sur le potentiel curatif des virus phages, mais également sur les défis thérapeutiques et réglementaires qui leur permettront de soigner des infections résistantes aux traitements antibiotiques.


Consulter en ligne

Suggestions

Du même auteur

Le dernier carré de chocolat / Jean Crepu, réal. | Crepu, Jean. Metteur en scène ou réalisateur

Le dernier carré de chocolat / Jean Crepu, ré...

Document vidéo | Crepu, Jean. Metteur en scène ou réalisateur | 2014

Le chocolat est un marché de 80 milliards de dollars par an, un marché en pleine expansion. La Côte d'Ivoire produit à elle seule 40% de la récolte mondiale de cacao. Mais depuis 1999, le pays est plongé dans une crise politique e...

Main basse sur le riz | Crepu, Jean (Réalisateur)

Main basse sur le riz

Document vidéo | Crepu, Jean (Réalisateur) | 2011

Au printemps 2008, Port au Prince crie famine. Au Caire, à Dakar, les foules africaines envahissent les rues. A Manille, les bidonvilles sont au bord de la révolte. Partout, c'est la même cause : les prix du riz ont explosé. ...

Sur le même sujet

Les Équilibristes | Michel, Perrine (Réalisateur)

Les Équilibristes

Document vidéo | Michel, Perrine (Réalisateur)

On ne vient pas dans ce service de soins palliatifs pour guérir, mais pour vivre le plus pleinement possible ses derniers jours. En parallèle des scènes montrant une médecine pleine d’humanisme, la voix de la cinéaste se fait ente...

Les alliés cachés de notre organisme - Les fascias |

Les alliés cachés de notre organisme - Les fa...

Document vidéo | 2018

Cela fait plus de trente ans que la fasciathérapie a fait son apparition en Occident parmi les médecines douces, mais jusqu'à récemment, c'est dans la discrétion que ses praticiens et patients exploraient un continent largement ig...

Ce gamin, là | Victor, Renaud (Réalisateur)

Ce gamin, là

Document vidéo | Victor, Renaud (Réalisateur) | 2021

Un groupe d'éducateurs animé par Fernand Deligny s'emploie à créer un contact avec des enfants autistes dans un hameau des Cévennes.

Chargement des enrichissements...