120 battements par minute / Robin Campillo, réal.

Document vidéo

Campillo, Robin. Metteur en scène ou réalisateur. Scénariste

Edité par Memento Films. Paris - 2017

Début des années 1990. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean.

Genre

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Eastern Boys / Robin Campillo, réal. | Campillo, Robin. Metteur en scène ou réalisateur. Scénariste

Eastern Boys / Robin Campillo, réal.

Document vidéo | Campillo, Robin. Metteur en scène ou réalisateur. Scénariste | 2014

Daniel aborde Marek dans une gare parisienne où ce dernier traîne avec sa bande. Il lui propose de le retrouver chez lui le jour suivant. Mais lorsque Daniel ouvre la porte de son appartement le lendemain, il est loin d'imaginer l...

Eastern Boys | Campillo, Robin (Réalisateur)

Eastern Boys

Document vidéo | Campillo, Robin (Réalisateur)

Daniel aborde Marek dans une gare parisienne où ce dernier traine avec sa bande. Il lui propose de le retrouver chez lui le jour suivant. Mais lorsque Daniel ouvre la porte de son appartement le lendemain, il est loin d’imaginer l...

120 battements par minute | Campillo, Robin (Réalisateur)

120 battements par minute

Document vidéo | Campillo, Robin (Réalisateur) | 2019

Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions coups de poing pour lutter contre l'indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleve...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Maladie d’amour, maladie de la jeunesse… 5/5

    Parfois, lorsqu’un film est excessivement récompensé (6 César) on se dit que c’est louche, quand on sait qu’il parle du Sida, on se dit que ça va être triste (souvenez-vous de Philadelphia de Jonathan Demme, ou les Nuits fauves de Cyril Collard), quand il dure 2 h 20, on se dit que ça va être long… 120 BPM a bien été récompensé, parle bien du Sida et dure 2h20. Pourtant, le temps ne nous semble jamais long et la thématique principale ne plombe pas le moral. L’histoire du film ranime le souvenir des années « Act Up » (90’) au moment où la maladie fait le plus de morts devant l’indifférence du public, des politiques et des labos. L’histoire se focalise un peu plus sur le personnage de Sean, jeune malade, et nous plonge dans la réalité de cette pathologie et l’injustice de son traitement ou plutôt l’absence de traitement. Jamais pesant, parfois lyrique, 120 BPM est un hymne à la joie et à l’urgence de vivre. Un acteur à suivre : Nahuel Perez Biscayart

    par Véronique LANGLOIS Le 06 juillet 2020 à 09:54