Dieu, Diable & Rock'n'roll

Document vidéo

Lévy-beff, Nicolas (Réalisateur)

Des croisades fondamentalistes des années 1950 au metal chrétien, soixante ans d'une bataille sans merci entre rock et religion.

Dès sa naissance, le rock bouscule la morale chrétienne. Ses origines afro-américaines et son rythme endiablé hérissent les dévots. Dans le sud des États-Unis, des fondamentalistes partent en croisade, mais les autodafés, les interdits et, plus tard, les stickers "parental advisory" n'empêchent pas le rock d'attirer de plus en plus de fidèles. Ceux-ci préfèrent, de loin, ses grand-messes festives à celles des églises. Moment de communion mystique, le concert rock emprunte ses codes à la religion. Après leur mort, des fans éplorés ont même élevé des autels à Elvis Presley et à Lemmy de Motörhead.

 

Le diable fait vendre
Parallèlement, des musiciens décident, puisqu'on les accuse de collusion avec Satan, de pactiser avec lui. Cela donnera le black metal. Ce sous-genre du heavy metal se fait connaître dans les années 1990 grâce à une scène norvégienne dangereusement radicale (meurtres, incendies d'églises), avant de se convertir joyeusement au marketing. La panoplie diabolique s'avère en effet rentable. Mais aujourd'hui, la religion chrétienne a entamé un vaste mouvement de récupération des styles musicaux, metal compris. Il n'est pas rare de voir de jeunes chevelus tout de noir vêtus scander d'une voix éraillée un pieux "Béni soit Ton Nom." Des processions de fans d'Elvis à une improbable église metal, ce documentaire aux réjouissantes archives, où rôdent des spécialistes hauts en couleur et des mauvais garçons repentis (tel Pierre Favre, ex-membre des Garçons Bouchers devenu bénévole au Secours catholique), retrace avec l'humour sardonique requis le tonitruant combat entre religion et rock, deux forces qui ont fini par s'annuler l'une l'autre.

 

Prix Sacem du meilleur documentaire musical de création, Lussas 2018


Regarder la vidéo

Consulter en ligne

Suggestions

Sur le même sujet

Bébé heureux : je m'endors / Lionel Malka | Malka, Lionel. Interprète

Bébé heureux : je m'endors / Lionel Malka

Document sonore | Malka, Lionel. Interprète | 2018

Bébé s'endort en douceur "résumé" Conçu par des parents et testé en famille, les sonorités de ce CD aideront votre enfant à s'endormir en douceur. Bercé par des mélodies légères, l'harmonie des sons l'emmènera au pays des rêves po...

Bébé heureux : je me détends en voyage / Philippe Besson | Besson, philippe - Musicien. Interprète

Bébé heureux : je me détends en voyage / Phil...

Document sonore | Besson, philippe - Musicien. Interprète | 2018

La naissance de sa fille a été l'occasion de découvrir de nouveaux horizons, et d'emprunter de nouveaux chemins pour l'amener à visiter le monde fabuleux des sons. L'idée d'un nuage de musiques d'ailleurs s'est présentée naturelle...

Presto : La musique classique a l'usage des enfants : Volume 1 : 1850-1950 / Pierre Charvet, présentateur |

Presto : La musique classique a l'usage des e...

Document vidéo | 2011

Ce DVD du Centre national de documentation pédagogique, associé à Wahoo et à Calicot, nous offre quinze morceaux de musique classique, de moins de deux minutes trente chacun, qui sont présentés par Pierre Charvet. Ces morceaux ont...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • A qui le diable à t-il vendu son âme ? 5/5

    Voilà un reportage qui pointe du doigt le côté obscur du rock. En fait il faudrait y mettre la main tant c'est sombre... On prête tellement d’âneries au rock que son folklore, ses rites, ses accords, ses morts à 27 ans, ses artefacts, mais avant tout son aspect fédérateur sont récupérés par l'église. Alors le rock devient du pain bénit, la bière du vin de messe et les concerts de grand moment de ferveur extatique pour bigots électriques. Transformer l'odeur du souffre en parfum d’encens ne refera pas l'histoire. L'église a accusé le rock de tous les maux de la terre et maintenant le marketing le rendrait acceptable ? Il n’est pourtant pas vraiment fréquentable… L’église céderait-elle à la tentation ?

    par Marc, MdSM Le 02 février 2021 à 13:58